Rechercher
Fermez ce champ de recherche.
Rechercher
Fermez ce champ de recherche.

Datapath fournir une école de pensée dans les académies du Sussex

Mur vidéo des académies du Sussex

Les contrôleurs x4 fournissent le cerveau derrière le mur vidéo et l'espace d'apprentissage immersif.

Deux écoles du Sussex, la Hastings Academy et la St Leonards Academy, connues collectivement sous le nom de HASLA (Hastings and St Leonards Academies), ont été récemment réaménagées avec l'AV au cœur d'une directive visant à créer de nouvelles écoles innovantes dotées d'installations du 21e siècle. Parmi les technologies déployées pour atteindre cet objectif figurent huit Datapath x4 contrôleurs multi-écrans (quatre dans chaque académie), qui remplissent un certain nombre de fonctions impressionnantes.

HASLA représente de nouvelles écoles innovantes dotées d'installations de première classe, d'un personnel qualifié et d'une nouvelle façon d'enseigner passionnante qui aidera chaque élève à réaliser son potentiel. L’aspect clé des deux académies est qu’elles travaillent en étroite collaboration sous la même instance dirigeante, ce qui leur permet de collaborer et de partager des idées.

Innovation mur à mur

La pièce maîtresse des récents réaménagements est une solution de mur vidéo interactif proposant une vidéoconférence en direct qui offre une « fenêtre » sur l'autre académie partenaire. À côté se trouve un écran interactif pour partager les meilleures pratiques et un mur Twitter en direct. Ailleurs dans les académies, un système de projection immersif à 270º a été construit dans le cadre d'un centre d'apprentissage créatif.

La conception finale consistait en un réseau de sept écrans plasma disposés comme s'il s'agissait de cadres photo accrochés au mur, de différentes tailles et orientations. Cependant, pour transformer l'idée en réalité, il a fallu un peu plus de recherche sur l'affichage. wall controllers que Richard avait initialement négocié.

CDEC Ltd, spécialiste audiovisuel basé à Orpington, a été chargé de transformer l'original vision dans la réalité. Pour les murs vidéo, la CDEC a spécifié un système composé de quatre écrans d'affichage Samsung SM460 contrôlés par un seul Datapath Contrôleur multi-écran x4. Deux écrans Samsung autonomes et colocalisés sont utilisés pour les fonctions de vidéoconférence et de flux Twitter en direct.

Choix numéro un

«Nous avons choisi Datapath en fonction d'un certain nombre de critères », explique Jack Wilders, directeur technique des ventes chez CDEC. « Le premier et le plus important, et la raison pour laquelle nous sélectionnons la plupart des produits que nous spécifions pour l'éducation, est le réseau/processus de soutien en place. Une autre raison impérieuse d'utiliser ces unités est leur flexibilité en termes de configuration et leur efficacité en tandem avec les lecteurs d'affichage numérique/média OneLAN, qui offrent là encore un haut niveau de flexibilité et de convivialité pour le marché de l'éducation. La troisième raison est la rentabilité du contrôleur x4 : de nombreux produits concurrents coûtent beaucoup plus cher et offrent peu ou pas de fonctionnalités supplémentaires.

La Datapath x4 est un écran autonome wall controller qui accepte une entrée DVI standard simple ou double liaison qui peut être affichée de manière flexible sur quatre moniteurs de sortie. Chaque sortie peut représenter une région de recadrage arbitraire de l'image d'entrée d'origine. La résolution de sortie et la fréquence d'images n'ont pas besoin d'être liées à celles de l'entrée, car le Datapath Le contrôleur d'affichage x4 convertira éventuellement en mise à l'échelle et en fréquence d'images chaque région recadrée indépendamment. Chaque moniteur de sortie peut prendre son entrée à partir de n'importe quelle région de l'image DVI, puisque tous les recadrages, mises à l'échelle, rotation et conversion de fréquence d'images requis sont gérés par le matériel x4.

Fenêtre numérique

Les systèmes de murs vidéo de HASLA déploient également un commutateur matriciel HDMI Kramer VS1616D pour permettre un passage transparent entre les contenus, mis en réseau via un lecteur d'affichage numérique OneLAN NTB6000. Cela offre la possibilité d'afficher plusieurs entrées et de simplifier la « fenêtre » numérique pour les étudiants et les enseignants.

Une autre fonctionnalité innovante est un système de vidéoconférence chronométré, qui s'allume automatiquement à la fin des cours à 3h15, afin que les élèves et les enseignants participant aux clubs parascolaires puissent utiliser le mur vidéo pour partager des leçons et des bonnes pratiques avec l'autre académie de un espace de réunion interactif. De plus, un écran tactile LED collaboratif Infocus Mondopad avec codec de vidéoconférence intégré permet de commenter et d'ajouter du contenu pendant que la session est en cours. Un écran Samsung supplémentaire passe en mode portrait et affiche un flux Twitter de l'académie en direct, avec des tweets des enseignants et de l'école elle-même.

Espace d'apprentissage immersif

Les installations d'enseignement des académies comprennent également des centres d'apprentissage créatifs, qui disposent d'un espace d'apprentissage immersif de pointe avec projection à 270°, d'une technologie de classe innovante et d'une solution d'affichage numérique dans tout le bâtiment qui peut être mise à jour avec un contenu à la fois centralisé et spécifique à une zone. Trois Datapath Les contrôleurs x4 gèrent la façon dont le contenu est coupé (hard edge blended) et envoyé aux projecteurs pour créer les effets visibles sur sept écrans Samsung SM460. Encore une fois, le système est piloté par un lecteur multimédia OneLan NTB6000.

"C'est l'un des systèmes immersifs les plus utilisables", déclare M. Wilders. « Nous avons créé un certain nombre de modèles – et grâce à la simplicité du système pour mettre à jour et créer différents arrière-plans immersifs, l'équipe Web de l'école ajoute constamment des modèles pour créer différents environnements immersifs. Le professeur arrive avec un iPad et sélectionne différentes options via une liste déroulante et la salle se transforme par exemple en désert, puis à nouveau en paysage lunaire, et ainsi de suite.

CDEC a travaillé sur le projet pendant plus de deux ans, depuis la phase de conception et d'appel d'offres jusqu'à l'achèvement et la livraison en 2013. L'entreprise a collaboré avec l'équipe TIC de HASLA pour spécifier et installer plus de 250 équipements.