Rechercher
Fermez ce champ de recherche.
Rechercher
Fermez ce champ de recherche.

Rencontrez nos collaborateurs – George Chamberlain, ingénieur réseau

George

En coulisses, notre vaste équipe d’ingénieurs matériels, logiciels et réseaux repousse constamment les limites de ce qui est possible en matière de contrôle et de gestion vidéo.
Leurs récompenses ne sont pas passées inaperçues, comme le montre notre dernier Aetria La solution a déjà accumulé une poignée de distinctions de l'industrie depuis son lancement pour ses avancées en matière de conception, de gestion et de contrôle vidéo multipoint.
Basés à notre siège social de Derby, au Royaume-Uni, nous discutons avec l'ingénieur réseau George Chamberlain de ses premières fascinations pour Microsoft Paint, actuel Datapath évolutions et à quoi nous pouvons nous attendre dans le monde connecté du futur…

Bienvenue chez Datapath, George, c'est génial de t'avoir à bord. Comment votre parcours vous a-t-il conduit à votre rôle actuel ?

Merci, c'est formidable d'être ici.


Je pense que j'ai toujours été fasciné par l'informatique. Certains de mes souvenirs antérieurs impliquent de me faufiler en bas un samedi matin pour passer quelques heures sur Microsoft Paint avant que mon père ne se réveille et veuille utiliser son ordinateur.


Adolescent, j'ai réussi à acquérir une certaine expérience professionnelle chez Cisco et c'est ce qui a vraiment déclenché mon intérêt pour les réseaux. À partir de là, j'ai poursuivi mes études en réseaux informatiques et, pendant mon stage, cet intérêt s'est encore développé. Après avoir obtenu mon diplôme plus tôt cette année, je savais déjà que je voulais travailler spécifiquement dans le domaine du réseautage, et lorsque j'ai vu le rôle ici à Datapath, cela correspondait parfaitement à mes centres d'intérêt.

Le pire de la pandémie de Covid étant (espérons-le) désormais derrière nous, comment vous êtes-vous adapté aux six derniers mois sur votre lieu de travail ?

Les six derniers mois incluent mon processus d'entretien, et je dois dire que c'était étrange d'être assis dans ma chambre d'université en costume-cravate ! Depuis lors, les choses sont lentement revenues à un certain sentiment de « normalité » et je suis heureux d'avoir pu rencontrer beaucoup de gens et de donner des noms à des visages.

Une grande partie de mon rôle étant physique, j'ai eu besoin d'être au bureau plus que d'autres, mais j'ai hâte que cela continue. La technologie moderne est excellente, mais je ne suis pas sûr qu’elle remplacera un jour une véritable poignée de main avec un véritable humain.

Dans l’ensemble, ce n’était pas exactement comme ça que j’avais prévu de commencer mon rôle d’études supérieures, devoir prendre un peu de temps pour m’isoler ici et là. Mais même si tout le monde a été mis au défi au cours des six derniers mois (et au-delà), nous en sommes tous plus forts.

À quoi ressemblerait pour vous une journée de travail type ?

Mes journées de travail sont extrêmement variées, chaque jour m'apportant du travail nouveau et intéressant. Certains jours, je travaille sur la maintenance et la mise à niveau Datapathl'infrastructure réseau interne de . Certains jours, je travaille sur la conception de réseaux avec les ingénieurs réseau des clients pour aider à intégrer nos solutions dans un système existant. Les autres jours, j'aide à la recherche et au développement par des provisioning de nouveaux environnements réseau dans lesquels tester. J'ai également travaillé sur l'élaboration de documents de formation, que j'ai hâte de livrer prochainement aux clients.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de la technologie avec laquelle nous pourrions travailler dans les années à venir ?

Dans le monde de l’audiovisuel, je pense que le passage à l’AV sur IP a déjà fait ses preuves. L'utilisation d'équipements réseau pour connecter des systèmes audiovisuels présente d'énormes avantages, et à mesure que la demande de bande passante et d'évolutivité continue d'augmenter, l'AV sur IP prend plus de sens. Je pense que notre Aetria Les solutions offrent certains de ces avantages aux clients dans une salle de contrôle.


Dans le monde des réseaux, nous assistons à l'essor de l'automatisation des réseaux pour les tâches BAU. Je pense que cela sera essentiel pour contrôler les frais généraux de gestion et empêcher les erreurs humaines d’affecter les systèmes critiques. À terme, nous serons dans un monde où toutes les modifications de production apportées aux réseaux passent par un processus d'automatisation avant d'être supprimées.


Ce ne sont là que quelques-unes des technologies passionnantes à venir. Une partie de ce que j'aime dans l'informatique, c'est la rapidité avec laquelle elle se déroule, on ne sait jamais quelle technologie va arriver et vous époustouflera ensuite.

Quels sont les éléments les plus gratifiants et les plus stimulants de votre travail ?

Je pense que la partie la plus gratifiante pour moi est de prendre du recul et de voir le système fini. Celui qui ressort est un portable Aetria système que j'ai aidé à construire avant le salon InfoComm 2021. Passer d'une grosse pile de matériel et de câbles à un Aetria système prêt à être expédié a été très enrichissant pour moi.

Le plus difficile a été de me familiariser avec les nouvelles technologies auxquelles j'ai été exposé à Datapath. C'est une chose de connaître le réseau, mais vous devez également comprendre comment il interagit avec les autres composants du système et comment cela s'intègre dans l'ensemble. Même s’il a été difficile d’apprendre de nouvelles technologies, cela s’est également révélé intéressant et utile.

En dehors du travail, comment passez-vous votre temps loin des claviers et des écrans ?

J'aime beaucoup les arts martiaux et j'entraîne le Muay Thai plusieurs fois par semaine après le travail. Quoi qu’il en soit, j’essaie de faire circuler un peu mon sang chaque jour.

Pendant le confinement, tout le monde a semblé s'adonner à un nouveau passe-temps et le mien était que j'ai décidé de commencer à apprendre le français, alors j'essaie de le faire aussi tous les jours. A part ça, passer du temps avec ma famille et mes amis.

Dites-nous quelque chose que les gens ne savent peut-être pas sur vous…

J'ai vraiment envie de parcourir le monde et, il y a quelques années, je me suis fixé pour objectif de visiter au moins un nouveau pays chaque année. Bien sûr, lorsque la COVID a débuté, cela est devenu assez difficile, donc on peut dire sans se tromper que j'ai un peu de rattrapage à faire !